Homéopathifiez vos livres

de | 2018-04-19

Aujourd’hui, c’est détente. L’été approche, il fait beau et j’ai décidé de faire quelque chose de simple et amusant. Je vous propose d’appliquer les principes homéopathiques à la lecture de livre.

D’où me vient cette drôle d’idée ? Récemment plusieurs médecins et professionnels de santé en France ont dénoncé dans une tribune du Figaro l’usage déraisonnable et la mauvaise information autour des « médecines alternatives » (#FakeMed). Cette tribune vise notamment l’homéopathie qui est basée sur des croyances non prouvées, et dont la littérature scientifique montre que, dans l’état actuel des connaissances, il n’est pas raisonnable de penser qu’il s’agit d’autre chose que d’un placebo.

Mais dis moi Jammy, c’est quoi un livre homéopathique ?

C'est pas sorcier -TABAC

Mais c’est très simple. Prenons Alice au pays des merveilles (Lewis Caroll), c’est un livre qui parle d’une petite fille qui entre dans un monde où la logique semble avoir été abandonnée au profit de la folie1. Selon les principes de l’homéopathie, si on dilue le livre, qu’on le secoue très fort et qu’on répète ce processus suffisamment de fois, on obtient un remède contre la folie2 !

Comme je suis sympa, je vous donne le code pour créer vos propres livres homéopathiques [github].

Le fonctionnement est assez simple :

  1. Pour chaque ligne, le texte est dilué de façon à ce qu’il y ai un rapport de 1/100 entre les mots originels et les mots du « solvant ».
  2. Chaque ligne est ensuite secouée très fort, c’est à dire que les mots subissent des permutations aléatoires.
  3. Chaque ligne est tronquée de manière à ce qu’il reste autant de mots que dans la ligne originelle.
  4. Les étapes 1, 2 et 3 sont répétées autant de fois que le CH voulue. Par exemple 15CH correspond à répéter 15 fois les étapes.

Une extrait tiré d’Alice au pays des merveilles :

In another moment down went Alice after it, never once considering how in the world she was to get out again.
The rabbit-hole went straight on like a tunnel for some way, and then dipped suddenly down, so suddenly that Alice had not a moment to think about stopping herself before she found herself falling down a very deep well.

Qui donne à 1CH, avec « ~ » comme solvant :

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ never ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Comme vous pouvez le remarquer, à 1CH, les mots ont déjà presque tous disparus. Mais c’est normal, moins il y a de mots plus c’est efficace ! En tout cas d’après des homéopathes.

Les textes en entiers sont disponibles [ici].

 

1. Alice au pays de Merveilles [Wikiédia] [retour]
2. Affirmation basée sur… rien du tout, et à but uniquement comique. [retour]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.